L'administrateur provisoire

Découvrant au début du récit que la mort de son jeune frère résonne avec un secret de famille, le narrateur interroge ses proches, puis, devant leur silence, mène sa recherche dans les Archives nationales. Il découvre alors que son arrière-grand-père a participé à la confiscation des biens juifs durant l’Occupation. Le récit tente d'éclairer des aspects historiques souvent négligés jusqu'à récemment, l’aryanisation économique de la France de Vichy, crime longtemps refoulé par la mémoire collective. Une enquête à la fois familiale et historique bouleversante, s’appuyant sur des documents réels.


Interview-vidéo de l’auteur

« Alexandre Seurat est coupable d’aimer la langer, d’aimer l’écrire, la malaxer, en tirer une laitance singulière, poisseuse et fluide, mortifère et vivante, brûlante et glacée ». 

Dominique Aussenac, LE MATRICULE DES ANGES

« Deuxième roman après La maladroite, de cet auteur quadragénaire qui est également enseignant, L’administrateur provisoire a pour sujet la spoliation des biens juifs et un antisémitisme ancien, maurrassien, qui n’a pas disparu. Seurat dessine des êtres rongés par les secrets et les complexes. »

Virginie Bloch-Lainé, LIBÉRATION

« Alexandre Seurat tire sa force de son impeccable sobriété »

Claire Julliard, L’OBS

août 2016
192 pages
18,50 €
ISBN 
978-2-8126-1104-9
Gencod 
9782812611049

Du même auteur