Un café à la campagne

Dans les campagnes françaises, les cafés connurent leur heure de gloire au XIXe siècle et furent alors, au même titre que la mairie, l’école et l’église, une véritable institution. Mieux que n’importe quelle photo souvenir, ces lieux recèlent une part de l’histoire collective. Christophe Lefébure mène depuis des années un inventaire très personnel à travers toute la France de ces « cafés » qui sont aussi « épicerie », « boulangerie », voire « coiffeur ». On trouve un charme à leur décor si simple et si familier : le comptoir de zinc, le poêle ou la cheminée, l’horloge, un bouchon en guise d’enseigne. Ils ont des noms que la ville ignore : Au repos du pêcheur, À l’âne qui renifle… On y bat les cartes, on y jette les dés. Les jours de fête, l’assemblée s’y donne rendez-vous et tangue au son de l’accordéon. Les jours d’élection, ils se transforment en vraies tribunes politiques. À travers photos de lieux et portraits, un instantané de la mémoire accompagné d’un texte qui court à travers l’histoire de ces cafés un brin enchantés.

 


Les derniers bistrots
émission Grands Reportages, 6 décembre 2015 

 

septembre 2012
144 pages
26,00 €
ISBN 
978-2-8126-0401-0
Gencod 
9782812604010